vendredi 18 août 2017

Venezuela : dictature, effondrement et conséquence

Article original de Brandon Smith, publié le 9 août 2017 sur le site alt-market.com
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr



Si vous voulez souligner les nombreux échecs du socialisme idéologique et économique, il vous suffit de nommer une nation socialiste et vous êtes sûr d’y découvrir un nombre illimité d’exemples. En fait, de nombreux pays où le socialisme n’est pas total mais où il a fait des percées considérables, souffrent souvent d’un déclin sévère – les États-Unis étant l’un d’entre eux. Tout ce que le socialisme touche, il le détruit, parce que l’interdépendance forcée ne fonctionne pas. C’est un mauvais concept sans réussite à grande échelle (ce qui inclut la Chine, qui souffre d’une pauvreté considérable et d’un gouvernement totalitaire bien que ce soit l’économie du gaspillage la plus réussie parmi une foule d’autres économies du même genre). Pourtant, les partisans du socialisme continuent à essayer encore et encore en affirmant que « cette fois c’est différent ».

jeudi 17 août 2017

Les narratives ne sont pas des vérités

Article original de James Howard Kunstler, publié le 31 Juillet 2017 sur le site kunstler.com
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr


Image associée
 
L’administration est un organisme social, bien sûr, ce qui signifie qu’elle est plus que la somme de ses parties, un corps politique, si vous voulez, de même que chacun d’entre nous est plus que son corps. C’est vivant comme nous sommes vivants. Nous avons des besoins. Nous avons des intentions au service de ces besoins. Ces intentions nous animent et nous lancent dans une direction ou une autre pour rester en vie, et même plus que cela, pour prospérer.

Ne vous y trompez pas, la Réserve fédérale continuera à faire monter ses taux malgré la crise

Article original de Brandon Smith, publié le 19 juillet 2017 sur le site alt-market.com
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr


 
Bien que les marchés boursiers en général soient dénués de sens et n’indiquent rien en termes de santé de l’économie, ils fonctionnent toujours comme une forme d’hypnose ou une sorte de mécanisme pavlovien. C’est un outil que les banquiers centraux peuvent utiliser pour maintenir une population servile et salivante au son d’une cloche. Comme je l’ai mentionné dans le passé, les deux seuls éléments de l’économie auxquels une personne moyenne prête un minimum d’attention sont le taux de chômage et le Dow Jones. Tant que le premier est en baisse et que le second est en hausse, personne ne va jeter un regard plus approfondi sur la santé de notre système financier.

mercredi 16 août 2017

Des paroles et des actes

Article original de James Howard Kunstler, publié le 28 Juillet 2017 sur le site kunstler.com
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr


http://media.gettyimages.com/photos/anthony-scaramucci-attends-the-daily-white-house-press-briefing-in-picture-id820387368?s=612x612
 
Je sais que je ne suis pas le premier à souligner comment Anthony Scaramucci, le nouveau directeur de la communication du président Trump, porte tout à coup, (et à merveille comme son homonyme), le rôle du coquin / bouffon de la Commedia dell’arte du vieux monde en attaquant ses camarades et ses bozos de l’école des clowns qu’est devenue la Maison Blanche. Bien sûr, ces bouffonneries ne reflètent que la vulgarité violente et étonnante de la culture américaine actuelle, d’autant plus qu’elle se ré-amplifie récursivement dans la chambre d’écho distordante de la télévision. C’est comme ça que nous roulons aujourd’hui – directement dans le trou du cul collectif de l’Histoire jusqu’à ce qu’un événement fatal provoque une dernière effrayante purge de nos propres bêtises.

Le Nouvel Ordre Mondial commencera avec l’Allemagne et la Chine

Article original de Brandon Smith, publié le 12 juillet 2017 sur le site alt-market.com
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr


 
Dans de nombreux articles au fil des ans, j’ai souligné avec des détails précis l’ordre du jour d’un futur système économique et gouvernemental mondial, dirigé principalement par les élites bancaires et les mondialistes. Un ordre du jour qu’ils désignent parfois comme le « Nouvel Ordre Mondial ». Le terme a récemment connu une telle exposition publique et une telle notoriété que les mondialistes sont passés à l’utilisation d’une terminologie différente. Certains d’entre eux, comme Christine Lagarde, du Fonds monétaire international, y font référence comme la « réinitialisation économique mondiale ». D’autres l’appellent le « nouveau multilatéralisme ». D’autres encore en parlent comme de la « fin de l’ordre unipolaire », se référant à la mort lente de l’économie américaine comme pilier central de l’économie mondiale.

lundi 14 août 2017

Traductions

L'objectif de cette page est de donner accès à une information internationale à ceux qui ne comprennent pas l'anglais. La langue est une barrière pour certains et il est du devoir de ceux qui le peuvent de proposer le point de vue des autres peuples pour que tous, nous puissions nous comprendre sans l'intermédiaire des filtres de nos médias. Les citoyens américains ont un point de vue, les allemands aussi ainsi que les russes ou les ivoiriens. Entendre leur vision du monde, c'est élargir la notre et c'est le meilleur moyen de ne pas se faire manipuler par la peur et par la haine.

Vous ne changerez jamais les choses en combattant ce qui existe déjà.
Pour changer les choses, construisez un nouveau modèle qui rendra l'ancien obsolète.
Richard Buckminster Fuller (1895-1983)

Traductions 2014 - 2016 des auteurs les plus traduits

vendredi 11 août 2017

La valeur des choses

Article original de James Howard Kunstler, publié le 24 Juillet 2017 sur le site kunstler.com
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr 



Nous en sommes maintenant au point où les gens ordinaires ne peuvent même plus supporter les coûts pour se garder eux-même en otage de ces conditions dégradantes.

Résultats de recherche d'images pour « images tête sur des piques » 

Nous ressemblons de plus en plus à la France à la veille de sa révolution en 1789. Nos classes sont distribuées différemment, mais l’inégalité est tout aussi nette. L’aristocratie de l’Amérique, cette fois fondée strictement sur les comptes bancaires, agit de plus en plus de manière héréditaire comme sa progéniture insipide et ses relations avec des « stars » (en politique, dans le showbiz, dans les affaires et dans les arts) affirment leurs prérogatives sur la renommée, le pouvoir et la richesse. Les électeurs n’ont-ils pas dénoncé l’importation sinistre du message « c’est mon tour » de Hillary ?

Face au piège climatique: le dilemme du campeur

Article original de go Bardi, publié le 26 Juin 2017 sur le site CassandraLegacy
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr


 

Imaginez que vous et un ami soyez confrontés à un ours au milieu d’une forêt. Vous êtes tous les deux sans armes et l’ours peut courir plus vite que vous. Quelle est votre meilleure stratégie, coopérer ou trahir ? Je pourrais appeler cette situation, « le dilemme du campeur », par analogie avec le bien connu « Dilemme du prisonnier ».

mardi 8 août 2017

La guerre au gaz hilarant

Article original de Dmitry Orlov, publié le 1er août 2017 sur le site Club Orlov
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr



Il existe de nombreuses façons de tuer ses ennemis : leur balancer la Bombe, les bombarder avec des armes classiques, les faire se battre entre eux dans une guerre civile, les affamer en utilisant un blocus et des sanctions, miner leurs économies par des manipulations du marché, etc. Ou, en l’absence de tout cela, vous pouvez essayer de les faire mourir de rire. Les tentatives précédentes des États-Unis pour détruire la Russie ont échoué. L’utilisation d’armes nucléaires contre la Russie entraînerait avec certitude l’anéantissement des États-Unis environ 30 minutes plus tard. Les armes classiques ne feraient pas une grande différence, à moins que les États-Unis ne planifient une invasion terrestre, et l’invasion de la Russie a toujours été et continue d’être une stupidité suicidaire. Les tentatives américaines d’isolement de la Russie à l’échelle internationale ont échoué. Les sanctions imposées à la Russie ont causé peu de dégâts à l’économie russe, qui continue d’être en plein boom. Sans autre option, il semblerait que les Washingtoniens aient décidé de recourir au seul coup tordu qu’ils aient encore en magasin : recourir à des bouffonneries qui risquent de faire effondrer la Russie de rire.

lundi 7 août 2017

Le non-débat du Grand système de santé américain

Article original de Dmitry Orlov, publié le 25 juillet 2017 sur le site Club Orlov
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr



Une amie qui vit en Caroline du Sud a été admise dans un hôpital avec une cholécystite (vésicule biliaire enflammée). Son état était assez grave pour que les médecins des urgences aient recommandé une chirurgie immédiate. Les tests lui ont montré qu’elle était anémique, et donc elle a reçu une perfusion avant la chirurgie. Dans le processus, on lui a demandé quelle sorte d’assurance maladie elle avait, et elle a été assez insensée pour répondre réellement à la question plutôt que de dire quelque chose comme « Je me sent trop malade pour gérer la paperasserie ». Elle n’a pas d’assurance maladie parce qu’il n’y a pas d’option disponible dans sa région à un prix abordable pour elle. Elle a été libérée et mise à la rue quelques minutes plus tard avec une prescription pour un médicament contre la douleur qui est disponible sans ordonnance. Elle a eu des douleurs intermittentes depuis. Si sa vésicule biliaire éclate, elle mourra. Si elle meurt, ses trois enfants deviendront des pupilles de l’État, ce qui coûtera à l’État beaucoup plus que ce que sa chirurgie de la vésicule biliaire aurait coûté. Vous pouvez vous sentir libre de conclure que la Caroline du Sud est gérée par des idiots, mais comme nous le verrons, le problème est beaucoup plus important que cela.

vendredi 4 août 2017

Les faits sur le terrain

Article original de Dmitry Orlov, publié le 18 juillet 2017 sur le site Club Orlov
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr
Les bottes sur le terrain
C’est un fait triste que les gens à l’Ouest et surtout aux États-Unis vivent actuellement dans un monde qui manque d’informations réelles sur ce qui se passe dans de nombreuses régions du globe, en particulier dans les zones de conflit actifs, comme en Syrie, au Yémen et en Libye. Ce qu’ils entendent ne se base souvent pas sur les faits, mais sur une idéologie, qui est mise en avant par des officiels et des think tanks à Washington. Par exemple, en Syrie, Bashar al-Assad, les Russes et les Iraniens seraient en train de détruire le pays et les Turcs, les Kurdes et les divers rebelles soutenus par l’Arabie saoudite tenteraient de le « libérer », alors qu’en fait ce sont les forces du gouvernement syrien, aidées par la Russie et l’Iran, qui libèrent la Syrie des terroristes, y compris d’ISIS, qui eux sont soutenus par les Turcs, l’Arabie saoudite et les États-Unis, et qui y font du bon travail.

La fin d’une base croissante de consommateurs… Et le début du déclin

Article original publié le 26 juin 2017 sur le site Econimica
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

grow_1

En 1960, le  cœur de la population (25-54 ans) des pays de l’OCDE (États-Unis, Canada, Mexique, Chili, la plupart de l’UE, du Royaume-Uni, de la Turquie, d’Israël, du Japon, de la Corée du Sud, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande) était de plusieurs millions supérieur à celui combiné des CRB (Chine, Russie et Brésil). Depuis lors, la croissance de la population de l’OCDE a ralenti et ce fut la croissance des CRB qui a conduit la base de consommateurs vers de nouveaux sommets. Cependant, 2017 est une année essentielle où on peut découvrir dans les statistiques quelque chose qui manque… La croissance. Le décompte du cœur des populations parmi les nations qui consomment plus de 70% du pétrole brut terrestre et près de 80% de toutes les exportations mondiales montre que ces populations de l’OCDE et des CRB combinées commenceront à diminuer à partir de 2018 (graphique ci-dessus).


À quoi le monde ressemble-t-il hors Afrique

Article original publié le 6 avril 2017 sur le site Econimica
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

xafr_1

Ceux qui souhaitent expliquer comment notre époque n’est pas différente se réfèrent au tableau ci-dessus, sur la croissance de la population mondiale. Ça avance de gauche à droite et de haut en bas, donc ils en déduisent que tout doit bien aller dans le monde.

La liberté n’est pas nécessairement l’absence de la tyrannie

Article original de Brandon Smith, publié le 6 juillet 2017 sur le site alt-market.com
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr



Est-il vrai que la liberté est un concept trop idéalisé ? Peut-être, mais c’est l’un des rares concepts digne de l’être. Il en est si digne qu’il vaut la peine de mourir pour lui.
Depuis l’aube de l’histoire connue, les êtres humains se sont battus et ont été sacrifiés pour atteindre la liberté. C’est une construction psychologique intrinsèque. C’est un principe enraciné non seulement dans la tête de l’homme, mais dans son esprit ou son âme. Les scientifiques de l’esprit ont travaillé dur pendant des générations pour comprendre d’où cela vient, d’autres ont cherché à le rejeter comme une notion fantaisiste ou une construction sociétale. Les nihilistes prétendent qu’il n’existe pas réellement, tandis que d’autres personnes centrent leur vie entière sur sa prolifération. La notion de liberté, d’amour ou de haine, est au cœur de toutes les cultures et de toutes les civilisations. Le rejet le plus répandu de l’idée de liberté que j’ai vu est l’argument selon lequel aucun de nous n’est vraiment libre car « la tyrannie existe ». La tyrannie est une constante, donc, du point de vue des nihilistes, la liberté ne peut exister. Je crois que cette mauvaise façon de penser provient d’une idée fausse de ce qu’est la liberté et d’où elle vient.

Trump trolle l’Amérique

Article original de Dmitry Orlov, publié le 11 juillet 2017 sur le site Club Orlov
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr
https://3.bp.blogspot.com/-lpUYT-8DTQA/WWPtIYOG1PI/AAAAAAAAHpQ/gG2A0i8Y8bo9Vy72gysqF2jei6T46zVswCLcBGAs/s1600/tauschen-wir-die-politiker-aus.jpeg
G-20
Une réunion remarquable a eu lieu la semaine dernière, la première rencontre en face à face entre Trump et Poutine, et je serais négligent de ne pas la commenter. En regardant les vidéos de la réunion (les quelques fragments tirés des brèves secondes lorsque les journalistes ont été autorisés dans la pièce, se pressant et se poussant) il est devenu clair pour moi que ces deux personnes se sont bien connectées, se trouvant intelligentes et de sympathiques interlocuteurs. 

Beaucoup de gens trouveraient cette caractéristique étrange. Il est fréquent de voir en Poutine une personne incontournable, crypto-menaçante, et en Trump un bouffon baratineur et chaotique. En un sens, ils ont raison, mais seulement en surface. Cette surface, dans le cas de Poutine et dans le cas de Trump, se compose d’une personnalité publique soigneusement synthétisée par plusieurs itérations et essais pratiques. Chacune d’elles a été conditionnée par les spécificités de la Russie et des États-Unis, respectivement : ce à quoi les gens répondent bien, ce à quoi ils s’attendent et ce dont ils sont capables. Les spécificités de leurs personnalités publiques et ce qui les conditionne sont intéressantes en soi. Mais ce qui est vraiment important, c’est ce qui se trouve sous les eaux…

jeudi 3 août 2017

De la détente au raidissement

Article original de James Howard Kunstler, publié le 3 Juillet 2017 sur le site kunstler.com
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

http://www.the-savoisien.com/blog/public/img6/statue_of_vlad_tepes_dracula.jpg
Vlad III l’Empaleur – Dracula
« D’une manière ou d’une autre, je vais te trouver
Je vais te chercher, te chercher, te chercher »
                                               – Blondie
Peut-être que la présidence a été un exercice trop solennel depuis, euh… l’époque de Millard Fillmore, avec le poids imposant de toute cette mortelle responsabilité – esclavage, guerre, plus de guerre, dépression, encore plus de guerre, armes nucléaires, nous devons vaincre, la terreur, Lehman Frères, Ferguson, Russie, ici, là, et partout… oufff…

La chute de l’Empire de l’Ouest

Article original de Ugo Bardi, publié le 19 Juin 2017 sur le site CassandraLegacy
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr


L’effondrement n’est pas un bug, c’est une caractéristique.
Esset aliquod inbecillitatis nostrae solacium rerumque nostrarum si tam tarde percient cuncta quam fiunt: nunc increa lente exeunt, festinatur dans damnum. Lucius Anneaus Seneca (4 BCE-65 CE)


Dans mon livre L’effet Sénèque, le premier chapitre s’intitule : L’effondrement n’est pas un bug, c’est une caractéristique. L’idée est que l’évolution des systèmes complexes est discontinue, ils évoluent en fluctuant et en s’effondrant. C’est une règle de base du fonctionnement de l’univers et s’il n’y avait pas d’effondrement, rien ne changerait jamais. C’est une règle qui s’applique aux systèmes politiques et elle est décrite ci-dessous avec une grande clarté par Alastair Crooke

Ugo Bardi

mercredi 2 août 2017

Le cygne Technicolor

Article original de James Howard Kunstler, publié le 26 Juin 2017 sur le site kunstler.com
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr


http://obsessive-coffee-disorder.com/wp-content/uploads/2015/11/black-swan-271.jpg
 
Quand je pense au Parti démocrate de nos jours, l’image qui me vient instantanément à l’esprit est celle de la petite Linda Blair qui joue l’enfant possédé par le démon dans le film d’horreur classique, The Exorcist (1973), surtout la scène dans laquelle elle vomit un violent jet de liquide semblable à de la soupe de pois au visage du gentil vieux Max von Sydow, alors que le père Merrin, le prêtre, vient pour la sauver.

La conquête de l’homme par la nature

Article original de Dmitry Orlov, publié le 4 juillet 2017 sur le site Club Orlov
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

Résultats de recherche d'images pour « Simon Norfolk plane »
Simon Norfolk
Depuis un peu plus de quatre siècles, à partir des années 1600, le récit dominant en Occident a été « La conquête de la nature par l’homme ». De là, cette histoire s’est répandue dans le monde entier comme l’« Homme » (dans le sens assez spécifique de divers gentlemen et de leurs serviteurs) a vaincu tous ceux qui se tenaient devant lui. Et même maintenant, alors que l’Occident entre dans sa sénescence, déchiré par des conflits internes, défaillant démographiquement, débordé par les migrants d’un large éventail d’États faillis et organisant des catastrophes environnementales à l’échelle planétaire, cette croyance inaltérable des victimes de l’éducation publique autour du monde demeure : « Le but de la nature est de servir l’homme ».

mardi 1 août 2017

Les vidéos de la réinformation

Pour les fainéants qui ne veulent pas lire, quelques vidéos pour comprendre le monde tel qu'il est.
Citation de Woody Allen : La différence entre les optimistes et les pessimistes, c'est que les pessimistes connaissent les dossiers.
J'ajouterais que parmi les optimistes, il y a aussi beaucoup de menteurs et de cyniques et que changer votre vision du monde ne sera pas facile mais si vous êtes en train de lire ce blog, c'est qu'au fond de vous même vous avez déjà commencé à en prendre conscience. Et il y a de réels motifs d'espoir. Il ne tient qu'à nous de les réaliser ... avec beaucoup de sueurs sans aucun doute.

Liens récents

La Réserve fédérale fait du sabotage – Et les experts sont inconscients

Article original de Brandon Smith, publié le 28 juin 2017 sur le site alt-market.com
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr


 
J’ai écrit sur le sujet du sabotage volontaire par la Réserve fédérale de l’économie américaine plusieurs fois dans le passé. En fait, je me suis déjà référé à la Fed en tant que « kamikaze économique ». Je crois toujours que l’étiquette lui colle parfaitement, et les récentes actions de la Fed, je crois, confirment directement mes accusations.

En 2015, lorsque j’ai prédit que les banquiers centraux s’engageraient considérablement dans un programme de hausses constantes des taux d’intérêt et qu’ils commenceraient à réduire les mesures de relance pour le secteur financier américain et plus particulièrement sur les  marchés boursiers, presque personne ne voulait l’entendre. L’esprit moutonnier à l’époque était que la Fed passerait inévitablement à des taux d’intérêt négatifs, et que la hausse des taux était tout simplement « impossible ».

Danse de la pluie

Article original de James Howard Kunstler, publié le 23 Juin 2017 sur le site kunstler.com
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr



Résultats de recherche d'images pour « danse sous la pluie »
 
Pensez au débat sur la réforme de l’ObamaCare qui se joue maintenant au Sénat des États-Unis en tant que la fin gargouillante d’une politique qui tourbillonne autour du siphon. Ils prétendent tenter de résoudre le problème d’un racket qui pèse 8% de l’économie américaine. Bonne chance ! 

Comment est-ce arrivé ? Au début du XXe siècle, cela représentait 0,25% de l’économie.



L’explication standard est que, d’abord, Medicare a fait augmenter l’activité générale des soins de santé dans les années 1960, s’appuyant sur une clientèle de personnes âgées qui n’avait précédemment reçu aucun traitement spécial et était, en général, en moins bonne santé que les plus jeunes. Deuxièmement, l’innovation technologique a ouvert tant de nouvelles méthodes de lutte contre les maladies pour tous, jeunes et vieux, que nous pouvons traiter plus de maladies de manière plus compliquée – et cela a entraîné des coûts encore plus élevés.