jeudi 14 décembre 2017

Communauté : le dernier chapitre

Article original de Dmitry Orlov, publié le 7 décembre 2017 sur le site Club Orlov
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

 

Si vous éliminez les usages courants du mot « communauté », tous ceux qui ne sont manifestement pas liés à la communauté, comme « communauté internationale » (un euphémisme boiteux) ou « relations communautaires » (synonyme de « relations publiques ») ou « centre communautaire » (synonyme de « maison de quartier »), à peu près tout ce qui reste, c’est « communauté de retraités ». Il y en a plus de deux mille aux États-Unis, avec près d’un million de résidents.

En comparaison, les « communautés intentionnelles », y compris les éco-villages, les monastères, les communes, les BAD de survivalistes, les kibboutzim, les ashrams, etc. sont plutôt des boutiques, avec un aspect fortement idéologique, pour exprimer des aspirations plutôt que d’être de nature pratique. Mais mises bout à bout, elles représentent plus ou moins tout le paysage des « communautés » du monde développé. Et toutes sont des cas dégénérés.

Traductions

L'objectif de cette page est de donner accès à une information internationale à ceux qui ne comprennent pas l'anglais. La langue est une barrière pour certains et il est du devoir de ceux qui le peuvent de proposer le point de vue des autres peuples pour que tous, nous puissions nous comprendre sans l'intermédiaire des filtres de nos médias. Les citoyens américains ont un point de vue, les allemands aussi ainsi que les russes ou les ivoiriens. Entendre leur vision du monde, c'est élargir la notre et c'est le meilleur moyen de ne pas se faire manipuler par la peur et par la haine.

Vous ne changerez jamais les choses en combattant ce qui existe déjà.
Pour changer les choses, construisez un nouveau modèle qui rendra l'ancien obsolète.
Richard Buckminster Fuller (1895-1983)

Traductions 2014 - 2016 des auteurs les plus traduits

Voici pourquoi la Russie pourrait installer au Soudan une base donnant sur la mer Rouge

Article original de Andrew Korybko, publié le 5 Décembre 2017 sur le site Oriental Review
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

Map of Sudan

Le président soudanais Omar al-Bashir, en place depuis 1996, a invité l’armée russe dans son pays lors de sa visite historique à Moscou la semaine dernière, déclarant que le Soudan avait besoin d’une protection contre un complot de type guerre hybride fomenté par les Américains voulant « balkaniser » son État en cinq mini-États à la suite de la sécession du Soudan du Sud en 2011.

Au cours de la conversation, il a également déclaré que le Soudan demandait l’aide de la Russie pour moderniser ses forces armées et que l’État soudanais, avec sa position géostratégique avantageuse, pourrait devenir la « clé de l’Afrique » pour Moscou si les deux parties décidaient d’élever leur partenariat à un niveau stratégique. La situation géographique du Soudan est en effet cruciale car il est situé à l’intersection de l’Afrique du Nord et de l’Est. Il a également un fort potentiel de connectivité maritime et continentale en raison de son emplacement sur les rives occidentales de la mer Rouge mais aussi pour les plans de Route de la Soie de la Chine de construire une ligne de chemin de fer transsaharienne de Port-Soudan à la capitale tchadienne de N’Djamena pour éventuellement faciliter les échanges entre l’Afrique de l’Ouest et la République populaire de Chine via cette future route.

mercredi 13 décembre 2017

Et maintenant ?

Article original de James Howard Kunstler, publié le 4 Décembre 2017 sur le site kunstler.com
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr


Image associée
« Contact avec les Russes ». Des hommes et des femmes cultivés, ressassant encore et encore ce fantasme politique, répètent cette prière heure après heure à la télé et sur le Web comme pour essayer d’exorciser une nation possédée par des hôtes impies venant des enfers. Mais de tels vicaires des informations comme Wolf Blitzer, Rachel Maddow, Chuck Todd et Dean Baquet (du New York Times) ne font que rapprocher le pays d’une crise constitutionnelle.

La Macédoine sera-t-elle effacée de la carte en 2018 ?

Article original de Andrew Korybko, publié le 1er Décembre 2017 sur le site Oriental Review
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

Skopje
L’avenir semble très sombre pour la Macédoine, car le nouveau gouvernement putschiste pro-occidental ne perd pas de temps et commence à démanteler l’identité du pays et à vendre sa souveraineté à certains de ses voisins hostiles. Cela pourrait avoir l’effet cumulatif d’effacer ce qui est constitutionnellement connu sous le nom de République de Macédoine, actuellement visible sur la carte du monde et ceci dès l’année prochaine, en la remplaçant par une entité « fédérale » (partitionnée intérieurement) reconnue internationalement au nom d’un « compromis politiquement correct ».

mardi 12 décembre 2017

Cryptomanie !

Article original de Dmitry Orlov, publié le 5 décembre 2017 sur le site Club Orlov
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

 

Une grande attention est actuellement accordée aux crypto-monnaies. D’un coté, il y a ceux qui disent que l’augmentation de leur valeur est en réalité un symptôme de l’effondrement des monnaies conventionnelles, les monnaies fiduciaires. Ce qui soulève la question de savoir pourquoi les métaux précieux ne montent pas, eux, en flèche. La réponse habituelle est que leurs prix sont manipulés en utilisant le marché à terme qui maintient l’or « papier » bon marché tandis que l’or « physique » se raréfie ; à un moment donné, ces manipulations cesseront de fonctionner et l’or atteindra 10 000 dollars l’once. (Ça me semble un bon plan !).

Cela soulève aussi la question de savoir pourquoi, si les monnaies fiduciaires s’affaiblissent, il n’y a pas une forte inflation. Même dans les pays qui ont connu une inflation élevée pendant des décennies, comme la Russie, elle n’est plus un problème ; l’inflation y est maintenant inférieure à 3%. Il n’y a pas non plus beaucoup d’inflation aux États-Unis, à condition d’exclure tous les rackets d’extorsion locaux : l’immobilier, la santé et l’éducation. (Le vol à main armée ne fait généralement pas partie du panier de produits et de services utilisés pour calculer l’inflation). L’hyperinflation n’est pas difficile à trouver (au Venezuela), mais ce problème n’est généralement pas considéré comme un problème systémique mondial.

lundi 11 décembre 2017

Stratégie ASGA du Pakistan pour l’Afro-Pacifique

Article original de Andrew Korybko, publié le 22 Novembre 2017 sur le site Oriental Review
Traduit par le blog http://versouvaton.blogspot.fr

Résultat de recherche d'images pour "carte océan indien"

La reconceptualisation de l’océan Indien en tant qu’océan Africain peut aider à élaborer des stratégies créatives pour maximiser l’importance stratégique du Pakistan dans l’ordre mondial multipolaire émergent, à travers une stratégie navale revigorée qui capitalise sur le potentiel de connectivité « Sud-Sud » du Corridor économique sino-pakistanais via la mer d’Arabie et le golfe d’Aden (ASGA).